Article Ouest-France

Nathalie Fleurot et ses meubles en carton.

Elle souhaite vendre ses réalisations et donner des cours pour partager sa passion. En attendant, famille et amis profitent de ses créations.

« Un meuble en contre-plaqué ordinaire, c'est triste, et cela n'est pas donné. » Aimant faire des choses de ses mains, Nathalie Fleurot, qui vit depuis huit ans à Saint-Avé, s'est lancée dans la fabrication de meubles en carton. Elle a découvert cela par hasard. « Comme j'ai arrêté d'enseigner à l'arrivée de ma troisième fille, je cherchais une activité artistique. J'ai fait des recherches sur Internet et découvert tout un univers. »

Elle a ensuite suivi les cours de Marie-Hélène Zeidan, une créatrice de meubles en carton, qui a publié plusieurs livres sur cette activité. « J'y ai réalisé mon premier meuble en carton et depuis, je n'arrête pas. J'en ai fabriqué pour toute la famille et les amis. » Des chaises, des plateaux, des commodes aux formes arrondies et aux joyeuses couleurs sont nées de ses mains. Nathalie a en projet de se lancer dans la vente de ses créations et de donner des cours. Elle commence aussi tout juste à les exposer et compte être présente sur des marchés de Noël.

« Ces meubles sont très solides et résistent au poids. Ils sont constitués d'un squelette de traverses de carton entrecroisées. Les cannelures placées verticalement assurent cette résistance. Plus on met de traverses, plus c'est solide. » Aucun problème pour s'asseoir sur une chaise ou un fauteuil. « Une fois fini, on couvre de papier kraft pour que cela soit lisse et on peut peindre ou décorer avec du joli papier de couleur. Enfin, le tout est vitrifié trois fois pour que cela soit résistant à l'humidité. »

De la récup

Faire des meubles en carton est d'abord une oeuvre de patience. Pour réaliser un petit meuble, Nathalie met une quinzaine d'heures et pour un fauteuil, une trentaine d'heures.

« Ce qui est intéressant, c'est qu'on peut faire du sur-mesure et des meubles arrondis aux formes originales. J'ai fabriqué un présentoir pour les boîtes de gâteaux de la biscuiterie où travaille mon mari. J'imagine par exemple de réaliser des comptoirs à la forme du logo de l'entreprise et à ses couleurs. »

Enfin, l'autre intérêt, c'est le côté écolo. « Les amateurs de réalisation en carton font beaucoup de récup. Une entreprise d'emballage me donne des planches en carton qui ont de petits défauts et qui seraient jetées si je ne les utilisais pas. »



Nathalie JAY.